| | radar

Novartis parie sur une nouvelle molécule contre les problèmes cardiovasculaires

Usine de Novartis à Stein, en Argovie. | Georgios Kefalas / Keystone

Dimanche 24 novembre, Novartis a annoncé avoir acheté The Medecine Company pour 9,7 milliards de dollars. Le site StatNews se penche sur le contexte et les enjeux de cette acquisition. «Nous espérons réimaginer le traitement de la première cause mondiale de décès (les maladies cardiovasculaires, ndlr.)», a déclaré sur Twitter Vas Narasimhan, CEO de Novartis. Le médicament anti-cholestérol au coeur de la transaction, nommé Inclisiran, devrait être administré deux fois par an (contre toutes les deux semaines ou chaque mois pour les autres).

Pourquoi on vous en parle. Derrière cette acquisition se dessine l’espoir pour le groupe pharmaceutique suisse de réaliser un vieux rêve: la mise sur le marché du «blockbuster» contre les maladies cardiovasculaires. Novartis n’est pas le premier sur ce secteur: les firmes américaines Amgen et Regeneron ont toutes deux commercialisé des traitements basés sur le même mécanisme. Mais leurs ventes n’ont pas eu le succès espéré.

link

Lire l'article sur Statnews(EN)

Chaque jour, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi