| | Radar

Les écrans polluent notre quotidien (au sens propre)

Des visiteurs à Munich, en Allemagne, lors d'un évènement Huawei. | Keystone / Matthias Schrader

Une équipe de recherche de l’université de Nankin, en Chine, a étudié les plastiques employés pour fabriquer les écrans à cristaux liquides présents dans les ordinateurs, les téléphones portables, tablettes, téléviseurs... Leurs travaux viennent d’être publiés dans la revue PNAS. Sur 360 substances analysées, 87 présentaient des propriétés de persistance dans l’environnement et d’accumulation dans les organismes. L’exposition à des cocktails de ces produits a aussi montré de sérieux indices de toxicité in vitro.

Pourquoi c’est inquiétant. La confection d’un écran LCD requiert l’utilisation d’un film de cristaux liquides. Déposées sans former de liaison chimique, les monomères employés sont susceptibles de se diffuser dans l’environnement, et les chercheurs ont montré leur présence dans la moitié des 33 échantillons de poussières recueillis dans des lieux de la vie quotidienne (hôtel, réfectoire, résidences…). Il y a donc tout lieu de soupçonner que nos objets électroniques du quotidien sont un vecteur important de pollution.

link

Proceedings of the National Academy of Science of the United States of America

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi