| | radar

Moins de bébés nés prématurés pendant le confinement?

Image d'illustration | Keystone

Les observations ont commencé en Irlande et au Danemark puis aux quatre coins du monde, des médecins ont fait le même constat: le nombre de bébés nés prématurés a baissé voire chuté pendant le confinement. Les scientifiques espèrent ainsi mieux comprendre les causes des naissances avant terme.

Pourquoi c’est important. Comme le rappelle le New York Times, les études réalisées autour de ces chiffres, publiées en préimpression, n’ont pas encore été revues par les pairs. Si la raison de cette baisse n’est pas encore expliquée, les enjeux sont importants. Aux Etats-Unis, un bébé sur dix nait prématuré. En Suisse, selon les chiffres de l’Office fédéral de la statistique, en 2018, 7% des enfants sont nés prématurément.

link

The New York Times

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi