| | Interview

Moins d'antibiotiques chez les bébés: des pédiatres suisses se mobilisent

Less antibiotics 4 babies est le site créé par les trois pédiatres pour présenter leur projet de recherche.

Prescrit-on trop d’antibiotiques aux bébés? C’est ce que pensent trois spécialistes suisses en néonatalogie, les Drs Eric Giannoni et Varvara Dimopoulou, du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), et Martin Stocker, de l’hôpital cantonal de Lucerne. Pour étayer le constat et trouver des moyens d’être plus parcimonieux, ils ont lancé un programme de recherche baptisé Less Antibiotics 4 Babies. Originalité: celui-ci fait l’objet d’un financement participatif, avec un objectif placé à 20'000 francs. Le pédiatre vaudois Eric Giannoni nous explique les raisons d’être de ce projet. Entretien.

Heidi.news – Quel est le constat à l’origine de Less Antibiotics 4 Babies?

Eric Giannoni – Nous nous intéressons à la prise en charge des infections chez le bébé. En cas d’infection, il faut être très rapide: administrer des antibiotiques et soutenir au besoin les fonctions vitales, parfois de façon conséquente et invasive. Mais il est très difficile d’identifier une infection, et on a parfois la main facile sur les antibiotiques prescrits de façon précoce. Or l’incidence du sepsis chez le nouveau-né a diminué en Europe et en Amérique du Nord et ces dernières années on a pris conscience des effets néfastes des antibiotiques. Donc la balance bénéfices-risques a changé, et il faut sans doute faire évoluer les pratiques.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi