Réservé aux abonnés

Malgré les pénuries, les médecins se disent satisfaits de la gestion de la crise en Suisse

Appréciation de la disponibilité des masques de protection, des produits de désinfection et d’autres équipements de protection

La Fédération des médecins suisses (FMH) a mené un sondage auprès de ses membres à la fin du mois de mai 2020. Les résultats publiés le 15 juillet dans le Bulletin des médecins suisses montrent les difficultés auxquelles ont dû faire face les praticiens du pays en mars, avril et mai, au plus fort de l’épidémie de Covid-19. Pour autant, les médecins se disent dans leur immense majorité satisfaits de la gestion de la crise dans le pays, aussi bien au niveau cantonal que fédéral.

Pourquoi ça n’était pas gagné. Les cabinets médicaux du pays ont subi une pénurie de matériel de protection au début de l’épidémie, ce qui a posé problème à tous les cabinets et en particulier aux praticiens faisant partie des groupes à risque définis par l’OFSP — c’est le cas pour 23% d’entre eux, d’après le sondage. De plus, deux-tiers des médecins sondés signalent des pertes de revenus et près de la moitié des pertes importantes.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter