Réservé aux abonnés

Mais qui est Anne Lévy, la première femme à diriger l’OFSP?

Anne Lévy, directrice de l'OFSP dès le 1er octobre. | Keystone / Anthony Anex

Anne Lévy remplace Pascal Strupler à la tête de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) ce 1er octobre. Elle reprend les rênes d’une institution en pleine tourmente Covid-19, et arrive avec dans son sillage des femmes aux postes clés pour gérer la suite de l’épidémie. Mais son véritable défi est ailleurs: mettre en place la stratégie Santé2030 de la Confédération. Un gros chantier qui passe par une transformation numérique indispensable et surtout urgente.

Pourquoi un tel portrait. Cette Bâloise d’adoption, née à Berne il y a une quarantaine d’années, n’est pas très connue en Suisse romande. Normal, elle a passé l’essentiel de sa carrière entre Berne et Bâle. Alors qu’elle n’a pas encore pris ses fonctions à la tête de l’OFSP, Anne Lévy a déjà œuvré en coulisses à la restructuration de certains secteurs clés de l’institution.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter