| | news

«J'en ressors avec une autre vision de la mort»: l'émouvant récit d'un lieutenant du bataillon hôpital

Le lieutenant Michaël Marchon lors de la conférence de presse aux HUG le 14 avril 2020. Capture d’écran

Au civil, Michaël Marchon a 25 ans et travaille dans le domaine hôtelier. Il a le contact humain facile, le ton jovial et un grand sens de l’organisation. A l’armée, il est lieutenant au sein du bataillon hôpital 2. Mi-mars, comme près de mille autres militaires et pour faire face à la crise du Covid-19, il a reçu un SMS de mobilisation: rentrée en service le 19 mars à Moudon.

Pourquoi on vous en parle. Quatre compagnies ont été appelées: sanitaire 1, état-major, hôpital 1 et hôpital 2 (celle du lieutenant Marchon). La première semaine, sur le site de Bière, toutes les compagnies ont suivi une formation axée sur l’engagement qui allait être le leur.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi