| | News

Les Vaudois risquent des amendes jusqu'à 20'000 francs en cas de rassemblement

Nuria Gorrite, présidente du Conseil d'Etat vaudois. | KEYSTONE / Salvatore Di Nolfi

Lors d’un point de situation ce 18 mars, une délégation du Conseil d’Etat vaudois a présenté un nouvel arrêté cantonal pour répondre à la crise liée à l’épidémie de coronavirus. L’arrêté est en premier lieu destiné à se mettre en conformité avec l’ordonnance fédérale présentée le 16 mars. Le Conseil d’Etat a usé de la marge de manœuvre que lui offre cette ordonnance pour durcir les restrictions de rassemblements: dès le 18 mars à 18 heures, et jusqu’au 19 avril, les rassemblement de plus de 10 personnes (5 personnes dans les parcs publics et sur les places de jeu), sont interdits. Les contrevenants risquent une amende allant jusqu’à 20’000 francs.

Pourquoi c’est important. La présidente du Conseil d’Etat, Nuria Gorrite, a expliqué que le canton de Vaud n’avait plus la compétence pour confiner la population. Cette compétence est désormais dans les mains de la Confédération. Elle exhorte néanmoins le Conseil fédéral «à restreindre davantage les possibilités de se réunir.»

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi