| | Interview

Les urgences du CHUV préparent un système d’alerte précoce

En observant l'évolution des patients admis aux urgences du CHUV, il est possible d'anticiper l'afflux de malade et de préparer les ressources nécessaires, notamment les lits, assez tôt | Keystone / Jean-Christophe Bott

C’est un enseignement de l’épidémie de Covid-19 qui débute par une lapalissade et débouche sur un projet intéressant: les urgences sont la porte d’entrée principale du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne, ils voient donc apparaître précocement les pics d’admission pour des pathologies variées. La pandémie a bousculé une mécanique hospitalière bien huilée et fait émerger une évidence: en prenant le pouls des urgences, il est possible de savoir avec environ dix jours d’avance si les soins intensifs risquent une surcharge de patients Covid.

Pourquoi c’est utile. L’intensité de l’épidémie, avec son afflux de patients souffrant de la même maladie, a permis d’anticiper la charge des soins intensifs et du service de médecine interne. De quoi préparer un dispositif adapté en lits et personnels en fonction des signaux enregistrés aux urgences. Ce mécanisme d’alerte peut également être utilisé lors d’épisodes de canicule ou de l’apparition de nouvelles drogues sur le marché. Cette pratique empirique doit être systématisée grâce à l’introduction d’indicateurs automatiques utiles à l’ensemble de l’institution, et aussi pour tous les hôpitaux du canton de Vaud. Pierre-Nicolas Carron, chef du service des urgences du CHUV, explique le projet de son équipe et fait le point pour Heidi.news sur la situation du service qui se remet lentement du Covid.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi