| | News

Les séquelles psychiatriques sont étonnamment fréquentes après Covid-19

Pixabay / Gordon Johnson

Selon une étude épidémiologique américaine, une personne sur cinq ayant eu Covid-19 présente des séquelles psychiatriques. Dans les 90 jours après le diagnostic d’infection au coronavirus, même sans aucun antécédent psychiatrique, ces patients sont davantage à risque d’anxiété, d’insomnie, de dépression, et même de démence pour les plus âgés.

Pourquoi c’est intéressant. On a tendance à ne considérer les maladies infectieuses que dans leur expression somatique. Or des études auprès de patients décédés ont démontré que le coronavirus se loge aussi dans le cerveau. Comprendre tous les aspects de la maladie est indispensable pour mieux prendre en charge les patients.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi