| | Radar

Fukushima dix ans après: pas de mort et zéro cancer lié aux retombées radioactives

Un stand de nourriture abandonné à Tomioka dans la préfecture de Fukushima en février 2021 | Keystone / EPA / Franck Robichon

Pas de mort ni de cancer lié aux retombées radioactives. C’est la conclusion du rapport colossal de l’Unscear, un comité scientifique de l’ONU qui s’est plongé dans l’étude des conséquences environnementales et sanitaires de l’accident nucléaire de Fukushima. Pour les 52 scientifiques qui ont travaillé sur le rapport, ce bilan est surtout lié au fait que la majorité des rejets radioactifs, emportés par le vent, se sont dispersés dans l’océan sans toucher terre. Toutefois, la catastrophe aura laissé des marques indélébiles. L’évacuation dans la panique des 70’000 Japonais vivant autour de la centrale aurait entraîné plus de 2000 décès. Et dans les années qui ont suivi, une vague de suicides a été observée.

Pourquoi on en parle. Ces résultats détonent fortement par rapport à la perception qu’a la population de l’accident nucléaire qui s’est déroulé il y a dix ans. L’hebdomadaire Le Point rapporte ainsi que 55% des Français sont encore persuadés que les retombées radioactives ont entraîné des décès par centaines. Dans les faits, la population ayant réintégré la province de Fukushima sur les trois dernières années a été exposée à des doses de radiation annuelles plus faibles en moyenne que celles auxquelles sont exposées naturellement les Français.

link

A lire sur Le Point

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi