| | Radar

Les résultats américains du vaccin d’Oxford-AstraZeneca sont tombés, et ils semblent excellents

Image d'illustration. | Keystone / EPA / Ritchie B.Tongo

La fin d’un cycle maudit pour le vaccin d’Oxford-AstraZeneca? Les résultats de l’essai clinique américain de phase 3 viennent d’être communiqués par le laboratoire anglo-suédois, et le site médical Stat News (parmi beaucoup d’autres) s’en fait l’écho. Réalisé sur quelque 32'000 volontaires, il montrerait une efficacité d’environ 80% pour prévenir les formes symptomatiques de Covid-19, supérieure aux 60-70% estimé d’après les essais au Royaume-Uni et au Brésil. Une performance équivalente de 80% est enregistrée chez les personnes de 65 ans et plus, cibles privilégiées des campagnes de vaccination. Enfin, l’essai semble confirmer la grande efficacité de ce vaccin contre les formes graves de Covid-19, aucune hospitalisation n’ayant été enregistrée chez les personnes vaccinées.

Pourquoi c’est important. Avec ces nouveaux résultats, les performances du vaccin à vecteur viral d’Oxford-AstraZeneca deviennent comparables à celles des vaccins à ARN messager (Pfizer et Moderna). Si elles sont confirmées, ces données viennent en effet répondre aux deux incertitudes qui subsistaient: oui, l’AstraZeneca est un vaccin très efficace, et oui, il l’est aussi chez les seniors. L’agence règlementaire suisse Swissmedic  attendait ces informations pour donner son feu vert au vaccin britannique, que tous les pays européens utilisent déjà – avec une pause dans certains pays, au vu des interrogations sur les troubles de la coagulation associés. La délivrance de l’homologation en Suisse devrait intervenir rapidement. Cette annonce devrait aussi redonner du souffle à un vaccin mal aimé mais bon marché et facile à stocker, au cœur de la stratégie de l’OMS de fourniture de vaccins aux pays pauvres.

link

A lire dans Stat News (EN)

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi