Réservé aux abonnés

Les repas livrés aux personnes âgées, un boom qui va perdurer

Un livreur de l'institution publique de maintien à domicile (Imad) commence sa tournee en vélo électrique pour livrer ses repas, le 26 mars 2020 à Genève. / Keystone/Martial Trezzini

Il fallait une balise pour marquer la fin de la crise Covid-19. Le 16 février, le Conseil fédéral annoncera la fin des restrictions sanitaires en Suisse. Climat, santé, technologie, éducation, vie quotidienne: durant la semaine qui précède cette échéance, Heidi.news explore ce qui sera le monde d'après.

Le 16 mars 2020, invoquant une «situation extraordinaire», le Conseil fédéral décrète jusqu’en avril la fermeture des restaurants, des lieux de loisirs et de divertissement. Un «séisme», selon l’Association vaudoise d’aide et de soins à domicile. La livraison des repas chez les personnes âgées a été profondément bouleversée par la pandémie. Simple bulle éphémère, ou catalyse d’une modification en profondeur du secteur?

Pourquoi on en parle. Les personnes âgées constituent une catégorie de population à risques. Risque sanitaire, avec le développement de formes graves de Covid-19, mais aussi risque d’isolement social et de solitude, potentiellement source de malnutrition.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter