| | Interview

Steve Silberman: «Les personnes autistes n'ont pas besoin d’être soignées, mais soutenues»

Le journaliste scientifique Steve Silberman. | Photographie: Tanya Rosen-Jones.

Steve Silberman est un journaliste scientifique américain connu pour ses nombreuses contributions au magazine Wired. Son livre Neurotribes, paru en 2015 aux Etats-Unis et récompensé du prestigieux prix littéraire Samuel-Johnson, vient d’être publié en français aux éditions Quanto sous le titre Neurotribus. Il y apporte une contribution essentielle dans la perception de l’autisme en développant le concept de neurodiversité, ouvrant la voie à une meilleure intégration des personnes autistes dans la société.

Heidi.news – Comment en êtes-vous venu à vous intéresser à l’autisme?

Steve Silberman – En 2000, j’ai été amené à participer à une croisière en Alaska réunissant 100 développeurs informatiques, en tant que reporter science pour Wired. J'ai demandé à l'un des développeurs les plus éminents du navire – Larry Wall, qui a inventé un langage très utilisé appelé Perl – si je pouvais l'interviewer chez lui après la croisière. Il a mentionné qu'il avait une fille autiste. Six mois plus tard, j'interviewais un membre de la communauté techno de la Silicon Valley: elle a aussi précisé qu'elle avait une fille autiste. À cette époque, on croyait encore à tort que l'autisme était très rare, donc cela m'a semblé une étrange coïncidence. J'ai parlé de cette coïncidence à un de mes amis dans le café où j’avais l’habitude de me rendre lors de mes visites dans la Silicon Valley. À une table voisine, une femme a laissé échapper: «Il y a une épidémie d'autisme dans la Silicon Valley. Quelque chose de terrible arrive à nos enfants!»

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi