Réservé aux abonnés

Les nouveaux cas d’hépatite C ont atteint un minimum historique en 2018

Carte des 8500 scientifiques et médecins ayant travaillé et publié sur l'hépatite C entre 2008 and 2012. | Pixabay / Andy Lamb

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) s’est penché, dans son bulletin hebdomadaire du 4 novembre 2019, sur l’hépatite C. En 2018, 29 nouveaux cas ont été déclarés dans toute la Confédération, ce qui correspond à un minimum historique depuis la mise en place du programme de surveillance, au début des années 90. Le nombre de cas chroniques est lui aussi à la baisse, même si de nombreux patients restent non détectés.

Pourquoi on vous en parle. L’infection par l’hépatite C est souvent bénigne sur le moment, mais s’avère dangereuse long terme. Dans les trois-quarts des cas, le virus s’installe à demeure dans le foie et peut alors provoquer des cirrhoses (5 à 30% des malades chroniques), voire des cancers hépatiques, des décennies plus tard. Des traitements efficaces existent pourtant, qui permettent une guérison dans l’immense majorité (90%) des cas.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter