| | Radar

Les mystérieux orteils violacés pourraient être le signe d’une résistance à Covid-19

Pixabay / Milius007

Depuis  le début de la pandémie, des dermatologues d’une dizaine de pays ont rapporté un nombre inhabituel de pseudo-engelures au niveau des orteils et des talons, souvent chez des patients ayant été en contact avec des personnes positives à Covid-19. Ces mystérieux gonflements rouges ou violacés,  surnommés «orteils Covid», intriguent les chercheurs, car ils surviennent surtout chez des jeunes qui n’ont pas été exposés au froid, n’ont pas d’antécédents médicaux et, dans la majorité des cas, ne présentent pas de signes de Covid-19. Une hypothèse est aujourd’hui avancée par deux dermatologues du CHUV dans la Revue médicale suisse: les «orteils Covid» pourraient trahir une résistance naturelle à l’infection, du fait d’une «immunité innée robuste».

Pourquoi c’est intéressant. Un faisceau d’indices a orienté les chercheurs vers cette idée: dans plus de 40% des cas, les personnes souffrant de pseudo-engelures ont eu contact rapproché avec un patient Covid-19 mais elles sont en général négatives au dépistage, développent rarement des symptômes, et seule une minorité produisent des anticorps contre Sars-CoV-2. Par ailleurs, on relève des clusters familiaux où seuls les membres du foyer avec des pseudo-engelures ne sont pas tombés malades. Les dermatologues du CHUV pensent que la présence des pseudo-engelures traduit une réponse immunitaire forte et précoce en réponse à l’exposition à Sars-CoV-2. Les engelures aux orteils sont en effet associées à une sécrétion importante d’interférons de type I, des protéines qui modulent la réponse immunitaire et qui pourraient en l’espèce empêcher le virus de se répliquer dans les voies aériennes.

link

A lire dans Le Temps

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi