| | news

Les milieux culturels demandent un fonds d'indemnisation face au coronavirus

Keystone / Jean-Christophe Bott

Les milieux culturels et sportifs sont en ébullition. Concerts annulés, festivals redimensionnés, championnats de football et de hockey ajournés: chacun recherche en fonction de ses moyens et des contingences la moins mauvaise manière de faire face à la propagation du Covid-19 et à l’incertitude qui plane quant à son avenir immédiat. Dernier exemple en date: le Cully Jazz a annoncé ce lundi 9 mars l’annulation pure et simple du festival qui devait se tenir du 27 mars au 4 avril. Constitué en organisation à but non lucratif, le festival subira «les conséquences financières implacables de cette décision», a-t-il fait savoir dans un communiqué, dont la tonalité reflète l’émotion de ses organisateurs.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi