| | News

Les Suisses dépensent presque autant en nourriture qu’en primes d’assurance-maladie de base

Les ménages suisses ont presque autant dépensé pour leurs denrées alimentaires et boissons non-alcoolisées en 2018 que pour leurs primes d’assurance-maladie obligatoire. C’est ce qui ressort des derniers chiffres de l’enquête sur le budget des ménages, publié le 23 novembre par l’Office fédéral de la statistique (OFS). L’indice des primes d’assurance-maladie pour 2020 qui complète l’enquête montre néanmoins que le revenu disponible des ménages n’est pas affecté par la hausse modérée des primes entre 2019 et 2020.

Pourquoi ça concerne tout le monde. Ce qu’il reste en fin de mois, une fois les dépenses «obligatoires» soustraites (impôts, cotisations à l’AVS, caisse de pension, assurance-maladie, pensions alimentaires, etc.) est une question que tout le monde se pose pour pouvoir planifier ses achats et ses activités. L’enquête annuelle de l’OFS livre des indices à ce propos et permet de comparer sa situation à celle d’un ménage à moyen revenu en Suisse.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi