Réservé aux abonnés

Épidémiologie : les manifestations peuvent-elles alimenter une deuxième vague?

Manifestation à Philadelphie, le 2 juin. | Keystone / AP / Matt Rourke

Rassemblant des dizaines de milliers de manifestants dans plus de 40 grandes villes, les manifestations se poursuivent sans relâche aux Etats-Unis depuis le meurtre de George Floyd à Minneapolis le 25 mai dernier. Pareils rassemblements semblent de nature à relancer l’épidémie de Covid-19 dans un pays qui compte toujours plus de 20’000 nouveaux cas par jour. D’autant plus que ces manifestants sont parfois repoussés en paquets par la police, arrêtés et arrosés de gaz lacrymogènes. De quoi alimenter une deuxième vague?

Pourquoi ce n’est pas évident. De très nombreux facteurs peuvent influencer le redémarrage d’une épidémie. Sur les images qui nous parviennent, les manifestants respectent souvent des mesures de distance et portent majoritairement des masques. Toutefois, la répression policière de certaines de ces manifestations accroit aussi les risques. En définitive, la situation devrait plus probablement aboutir à la réémergence de clusters qu’à une seconde vague.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter