| | News

Les leçons à tirer de la réponse sanitaire en Corée du Sud face au coronavirus

Désinfection du marché Dongbu, à Seosan, en Corée du Sud. | Keystone

Alors que la situation sanitaire vis-à-vis du nouveau coronavirus empire en Suisse, en France et en Allemagne, et devient critique en Italie, d’autres pays d’Asie que la Chine pourtant très touchés, comme la Corée du Sud, semblent enfin entrevoir une sortie de crise: au Pays du Matin calme, le nombre de nouveaux cas semble se stabiliser. Peut-on y trouver une leçon de santé publique pour le Vieux continent? Explications, avec l’appui de plusieurs graphes.

Pourquoi c’est important. Cette inflexion sud-coréenne n’a rien à avoir avec une stabilisation «naturelle» de l’épidémie: elle est le fruit d’efforts sanitaires particuliers, qui peuvent toutefois être rendus possibles (ou difficiles) en fonction des cultures nationales, et notamment l’adhésion aux recommandations individuelles. Un sondage Ipsos de fin février montre bien différentes attitudes face au concept de quarantaine généralisée.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi