| | radar

Les grands sites de santé vendent leurs données aux publicitaires

WebMD fait partie de la centaine de sites web qui revendent les données collectées par des patients en quête d'informations. | WebMD, DR

Certains des sites web de santé les plus populaires du Royaume-Uni partagent les données qu’ils recueillent, rapporte le Financial Times. Les données – symptômes, diagnostics, noms de médicaments, périodes de menstruation et de fertilité, etc., souvent en lien avec des identifiants personnels – sont partagées avec les géants du ciblage publicitaire comme Google, Amazon et Facebook, ou des courtiers en données moins connus.

Pourquoi c’est inquiétant. En enquêtant sur une centaine de sites web de santé, dont WebMD, Healthline, Babycentre et Bupa, le Financial Times s’est rendu compte que des «cookies» de traçage sont introduits sans recueil du consentement des visiteurs. C’est pourtant une exigence légale au Royaume-Uni, qui applique le règlement européen en matière de protection des données personnelles. Ces pratiques pourraient donc très bien avoir cours dans d’autres pays.

link

A lire dans le Financial Times (EN)

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi