| | Portrait

«J’ai été coupée des réalités de mes jeunes élèves»

Valérie Benz Duborgel, infirmière scolaire au secondaire II. | Photo:Sarah Zeines

4/5 Durant toute la semaine, Heidi.news s'intéresse aux soins infirmiers. Ces métiers ne se pratiquent pas de la même manière en milieu scolaire, aux soins intensifs, en soins à domicile, en EMS ou encore en psychiatrie. Autant de secteurs qui ont tous un point commun: ils ont été chamboulés par l'épidémie. Aujourd'hui, rencontre avec Valérie Benz Duborgel, infirmière scolaire au secondaire II.

Il y a 89'030 élèves dans l'ensemble du canton de Genève et 60,2 postes d'infirmier-ière-s scolaires, soit un poste pour 1479 élèves. 

Valérie Benz Duborgel, 50 ans, est infirmière scolaire au secondaire II à André-Chavanne. Son année de pandémie a été caractérisée par la détresse grandissante de ses élèves adolescent.e.s. Portrait d’une femme à mi-chemin entre le monde médical et le travail social.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi