| | news

Les chevaux sont capables de nous reconnaître en photo grâce à des jeux sur écrans tactiles

Image d'illustration. | Shutterstock / Viktoriia Bondarenko

Le Flux Santé s'intéresse aussi à la santé et au comportement animal. Chloé Laubu, docteure en biologie du comportement animal, se penche ici sur la capacité des chevaux à nous reconnaître sur des photographies.

Les chevaux sont physionomistes, c’est ce que viennent de montrer des éthologues de l’université de Tours et de l’Institut français du cheval et de l’équitation dans une étude publiée le 14 avril dans Scientific Reports.

Pourquoi c’est intéressant. La reconnaissance entre individus d’une même espèce est bien décrite chez de nombreux animaux. Mais qu’en est-il de la reconnaissance entre individus d’espèces différentes? Cette question, bien moins étudiée, est pourtant pertinente pour des espèces qui interagissent sur le long terme et de manière récurrente. Les espèces domestiquées sont à cet égard un modèle de choix. Ces animaux partagent avec nous une histoire évolutive de plusieurs milliers d’années (environ 6 000 ans pour les chevaux), et pourraient avoir développé des aptitudes particulières pour nous identifier individuellement.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi