| | news

Les biohackers se mobilisent contre le coronavirus

Le laboratoire communautaire Hackuarium à Ecublens a rejoint l'initiative OpenCovid19 pour mettre au point des diagnostics bon marché. | Hackuarium

En 13 jours, l’OpenCovid19 Initiative, lancée par des militants de l’open science est parvenue à fédérer plus de mille partenaires tels que des biohackers (des biologistes travaillant en dehors des institutions) mais aussi des académiques, des start-up et des laboratoires communautaires autour d’un projet de science citoyenne contre l’épidémie. Porté par la plateforme en ligne Just One Giant Lab (JOGL), le projet vise à développer des protocoles de diagnostic de Covid-19 en open source afin que les pays pauvres et les petits laboratoires puissent y avoir accès. Il s’accompagne d’un projet de science participative (ouvert à tous) destiné à suivre la propagation du virus dans l’environnement.

Pourquoi c’est intéressant. La disponibilité de tests est importante en cas d'épidémie, non seulement pour diagnostiquer les patients qui risquent d'avoir besoin de soins mais aussi pour guider les mesures destinées à prévenir ou ralentir la contagion, en rompant les chaînes de transmission. Il est également urgent de rendre les diagnostics plus accessibles aux pays pauvres, dont les capacités en la matière sont limitées et les systèmes de santé plus vulnérables.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Chaque jour, la newsletter qui vous livrera infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

Lire aussi