Réservé aux abonnés

Le variant Omicron est-il vraiment une «bonne nouvelle»?

Image d'illustration | Pixabay / geralt

La question. Le variant Omicron va-t-il accélérer la fin de la pandémie? C’est ce qu’on a pu lire ces derniers jours, certains voulant voir dans la découverte du nouveau variant une «bonne nouvelle».

L’argument: dans l’hypothèse où Omicron serait moins virulent — c’est-à-dire, s’il conduit à des formes moins graves de la maladie — tout en étant plus transmissible, alors il pourrait surpasser les autres variants en circulation — et amoindrir la gravité de la maladie. Une belle histoire à laquelle certains ont voulu croire:

Ce scénario est-il crédible? A quelques semaines des fêtes de fin d’année, il est tentant de vouloir envisager un scénario favorable. Mais peu d’éléments soutiennent malheureusement cette idée pour l’instant.

Lire aussi: Ce que la science sait — et ignore encore — sur le variant Omicron

Cet article est réservé aux abonnés.

Pour lire la suite de cet article et des milliers d'autres, abonnez-vous à partir de CHF 16.- par mois.

Le journalisme de qualité nécessite du temps, de l'investigation et des moyens. Heidi.news est sans publicité. L'avenir de votre média dépend de vous.

Je profite des 30 premiers jours gratuits

Les bonnes raisons de s’abonner à Heidi.news :

  • Un mois d’essai, sans engagement sur votre premier abonnement
  • La newsletter le Point du jour édition abonnés
  • Les archives en illimité
  • Des échanges avec nos journalistes