Réservé aux abonnés

Le variant delta en embuscade des grandes fiestas estivales

La vaccination des jeunes 12-15 ans est possible en Suisse depuis le 26 juin, Ici au centre de vaccination de Zurich. Photo Keystone

Sans haut fait politique, économique ou géostratégique annoncé, l’actualité de la semaine et les discussions aux terrasses des cafés vont tourner autour des caprices de la météo, des retombées de l’Euro et des ixièmes vagues du Covid-19 plus ou moins accélérées par l’évolution du variant delta, elle-même tempérée par les fluctuations des campagnes de vaccination.

Pourquoi c’est préoccupant. Reprenons dans l’ordre, à commencer par la finale de l’Euro ce soir à Londres. Quelle que soit l’issue du match de l’Angleterre contre l’Italie, il y a fort à parier que les dizaines de milliers de fans vont festoyer aux abords du stade de Wembley à grands coups d’accolades, d’embrassades, de cris de joie ou de larmes de désespoir, et de milliers de pintes de bière. Mais voilà, le spectre du Covid-19 va planer: malgré la vaccination massive en Grande-Bretagne, le pays est confronté à une envolée des contaminations attribuées au variant delta («indien»). Plus de 32’000 nouveaux cas quotidiens, qui pourraient monter jusqu’à 100’000 durant l’été, selon les prévisions du gouvernement. Ce qui n’a pas empêché le premier ministre conservateur Boris Johnson de décréter la levée, le 19 juillet, des dernières mesures sanitaires en vigueur.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter