| | Idées

Le vaccin qui pourrait sauver Donald Trump

Fabrice Delaye

La scène se serait déroulée au printemps, à la Maison Blanche. Donald Trump n’a qu’une question pour les patrons des entreprises pharma qu’il a réunies: «combien de temps pour un vaccin contre Covid-19?» Ils répondent: «des mois, voire des années». Un homme lève la main. C’est le Français Stéphane Bancel, patron de Moderna, l’entreprise à qui la Suisse vient de préacheter 4,5 millions de doses qui seront fabriquées en partie en Valais.

«Nous, nous parlons en semaines», dit-il.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi