| | radar

Le Shin Bet ne peut plus tracer les malades du Covid-19

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou | Keystone

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, une loi permettait au gouvernement israélien d’utiliser la technologie du Shin Bet, les services israéliens de sécurité intérieure, pour pister les malades du coronavirus, provoquant la colère des défenseurs des libertés individuelles.

Pourquoi on en parle. Cette disposition légale est gelée depuis hier, le service de renseignement ayant expliqué désapprouver être impliqué dans les affaires civiles. A l’inverse, une loi facilitant la mise en place de l’état d’urgence par le gouvernement devrait être votée la semaine prochaine.

link

A lire dans Haaretz

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi