| | Radar

Le scandale des vaccins VIP en Argentine et au Pérou

En Argentine, seuls le personnel soignant et les personnes de plus de 80 ans sont prioritaires pour la vaccination | Keystone

Des ministres, des universitaires, des fonctionnaires et des hommes d'affaire ont profité de passe-droits au Pérou dès octobre dernier quand le pays a reçu les premières doses du vaccin chinois Sinopharm. En Argentine, le ministre de la Santé, âgé de 38 ans, a déjà reçu sa première dose et le pays découvre qu’il offre des passe-droits à ses proches dans ce que le pays a surnommé le «scandale du centre de vaccination VIP».

Pourquoi ça pose problème. La ministre de la Santé péruvienne se défend en affirmant avoir participé à un essai clinique alors que les campagnes de vaccination patinent dans les deux pays. En Argentine, seuls le personnel soignant et les personnes de plus de 80 ans sont prioritaires pour la vaccination. Le ministre de la Santé argentin est poussé vers la sortie et démissionne.

link

France TV Info

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi