| | radar

Le premier casque de stimulation transcrânienne vient de sortir contre la dépression

Le casque Flow a pour objet de compenser l'asymétrie fonctionnelle observée dans le cortex préfrontal des personnes dépressives | Pixabay / OpenClipart-Vectors

Un casque de stimulation transcrânienne contre la dépression vient d’être lancé au Royaume-Uni, rapporte New Scientist. Appelé Flow, il est le premier dispositif du genre en Europe. Le principe consiste à générer des impulsions magnétiques à la surface du crâne de façon à induire une activité électrique dans le cerveau. Les études ont montré qu’un tel dispositif, employé au niveau du cortex préfrontal, peut avoir un effet positif sur la dépression. Lancé dans plusieurs cliniques britanniques, le casque est également disponible à la vente aux particuliers.

Pourquoi on vous en parle. Les antidépresseurs sont loin d’être une panacée, et tout nouveau traitement est bienvenu. La stimulation magnétique transcrânienne montre des résultats modestes mais avérés dans la dépression, et le procédé employé à faible intensité a l’avantage de ne produire, pour autant qu’on sache, que peu d’effets indésirables. La libre mise à disposition du casque pose en revanche la question de la sélection des patients et du respect du protocole, ce qui témoigne une fois de plus du fait que les dispositifs médicaux font l’objet de contrôles bien moins stricts que les médicaments.

link

À lire sur New Scientist

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi