| | Radar

Le Pr Christian Perronne démis de ses fonctions par les hôpitaux de Paris

Capture d'écran du communiqué de l'AP-HP (17 décembre 2020).

Chef du service d’infectiologie de l’hôpital Raymond-Poincaré à Garches (région parisienne), le Pr Christian Perronne vient de se voir démis de ses responsabilités administratives. La direction de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui chapeaute les hôpitaux universitaires parisiens, a annoncé la nouvelle jeudi 17 décembre. L’AP-HP estime que Christian Perronne a «tenu des propos considérés comme indignes de la fonction qu’il exerce». Une plainte a également été déposée auprès de l’Ordre des médecins pour des «attaques ad hominem» contre un confrère. L’infectiologue conserve son poste et son statut de professeur de médecine – à peu près inamovibles en pratique –, mais il perd la direction de son service. Le site médical Egora s’en fait l’écho.

Pourquoi cette décision. Connu pour ses idées iconoclastes sur la maladie de Lyme, Christian Perronne s’est signalé à la faveur de la pandémie par des positions à rebours de l’immense majorité de ses confrères, notamment au sujet de l’hydroxychloroquine. Un pas de côté consacré par un ouvrage en juin, qui n’épargne ni ses confrères, ni les autorités sanitaires françaises. Déjà dans le collimateur de l’Ordre des médecins pour des déclarations jugées outrancières, il avait accusé en octobre dernier les généralistes de multiplier les tests Covid-19 pour des raisons vénales, et les réanimateurs de garder les patients plus longtemps que nécessaire. A quoi s’ajoute un récent épisode de guérilla par soutiens interposés sur les réseaux sociaux, qui a achevé de signer sa rupture avec sa direction hospitalière.

link

A lire dans Egora

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi