| | radar

Le pèlerinage de La Mecque au temps du coronavirus

La Kaaba sacrée dans la Grande Mosquée de La Mecque, pendant le confinement, le 7 mars dernier. | Keystone

Chaque année, le pèlerinage vers les lieux saints de La Mecque, le «hadj», qui débute ce mardi 28 juillet, attire en moyenne 2,5 millions de Musulmans venus du monde entier. Epidémie de Covid-19 oblige, cette année 2020 sera différente, comme le détaille Arab News.

Ce qui va changer. Comme l’écrivait Heidi.news, les religions n’échappent pas au coronavirus, ses effets et conséquences. Pour cela, les différentes religions font le choix de la modernisation et s’adaptent. Et si Dieu ne protège pas du coronavirus, le coronavirus pourrait aider les religions, expliquait le théologien Alain Bauer. Pour le pèlerinage vers La Mecque, seules 1000 personnes, âgées de moins de 65 ans, sans maladie chronique et déjà installées en Arabie saoudite, devraient être autorisées à participer. Plus de 13’500 nettoyeurs travailleront pendant 24 heures dans toute la ville et les lieux saint Elles devront obligatoirement observer une quarantaine une fois rentrées chez elles.

link

Arab News

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi