| | news

Le cannabis médical et récréationnel sera-t-il légalisé par le nouveau Parlement?

Le CEO de Babylon Sciences, Cedric Rimella, l'un des leaders de la production de cannabis CBD en Suisse romande. | Fabrice Delaye.

Le Conseil national doit débattre ce 10 décembre d’une modification de la loi sur les stupéfiants afin d’autoriser des expérimentations contrôlées de distribution de cannabis récréationnel. Il s’agit de permettre à de grandes villes suisses de mener des expériences limitées pour déterminer des effets, en particulier sociaux, de la consommation de cannabis. Par ailleurs, le nouveau parlement devra se prononcer plus tard sur autre modification de la loi sur les stupéfiants. Proposée, elle, par le Conseil fédéral en juin 2019, elle vise à faciliter l’accès aux traitements à base de cannabis médical.

Pourquoi on vous en parle. Malgré son interdiction, s’il contient plus de 1% de THC, le cannabis est la substance illégale la plus consommée en Suisse. On estime que 200’000 personnes en fument chaque mois. Une motion déposée en mars 2019 par cinq parlementaires socialistes, verts, verts libéraux et PLR propose d’autoriser des essais pilotes de distribution de cannabis récréationnel en modifiant la loi sur les stupéfiants. La poussée des écologistes lors des dernières élections fédérales rend plus probable son acceptation. Et de même celle qui autoriserait les médecins à prescrire du cannabis thérapeutique sans avoir à demander chaque fois l’autorisation à Berne.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi