Le médecin personnel de Maradona passé au crible par la justice argentine

Keystone/EPA EFE/JUAN IGNACIO RONCORONI

Leopoldo Luciano Luque, inculpé pour homicide involontaire, est entendu ce lundi dans le cadre de l'enquête sur les circonstances du décès d'El Pibe de Oro, en novembre 2020. Les propos de ce neurochirurgien avec la psychiatre évoquant «la mort du gros», avaient scandalisé l'Argentine. Au total, sept soignants comparaissent dans cette affaire, soupçonnés de l'avoir «abandonné» à une lente agonie.

Pourquoi on en parle. Diego Maradona souffrait d’insuffisance cardiaque, de problèmes neurologiques, rénaux et aussi au niveau du foie. Sa dépendance à l’alcool et aux psychotropes ont également détérioré la santé de l’ancien footballeur décédé d’un arrêt cardiaque à 60 ans, le 25 novembre 2020. Selon les chefs d’accusation du tribunal, l’issue fatale aurait pu être évitée grâce à des soins appropriés. Un soupçon confirmé par un rapport d’experts paru au mois de mai expliquant que l’équipe soignante de Maradona prodiguait un traitement «inadéquat, déficient et imprudent» ayant laisser agoniser l’Argentin pendant une douzaine d’heures.

link

Lire sur Sud Ouest