| | News

Le dilemme des médecins de famille face à la pénurie de vaccins

Pixabay

Pénurie oblige, les médecins de famille ont dû sélectionner les personnes ayant accès au vaccin Covid-19 du fait de leur vulnérabilité. Une position inconfortable, face à des patients souvent angoissés et parfois prêts à instaurer un rapport de force. D’autant que les critères émis par les autorités sanitaires, volontairement très stricts, invitent le médecin à exercer son jugement pour ne pas laisser de patients très fragiles de côté. Avec à la clé des tensions, des hésitations et aussi quelques passe-droits. Témoignages.

Pourquoi on vous en parle. Nous avons interrogé une demi-douzaine de médecins en Suisse romande, qui tous disent la difficulté à se trouver entre le marteau (les patients) et l’enclume (la santé publique). Entre les médecins attachés à un respect strict des règles, ceux qui revendiquent une marge de manœuvre et ceux qui ouvrent grand les vannes, l’accès à la vaccination pour les patients vulnérables s’est avéré très variable selon les lieux et les praticiens.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi