| | radar

Le département de la santé américain victime d’une cyber-attaque

Image d'illustration | Pixabay/Joffi

Le département de la Santé des Etats-Unis, les Health and Human Services (HHS), ont subi une cyber-attaque dimanche 15 mars au soir, alors que le pays est train de prendre la mesure de l’ampleur de l’épidémie de coronavirus sur son sol. Il semble que le site des HHS ait fait l’objet d’une attaque par déni de service, qui consiste à paralyser les serveurs grâce à un afflux de fausses requêtes et peut éventuellement servir à masquer une attaque plus subtile, de type intrusion. L’infrastructure informatique du ministère a tenu le choc.

Pourquoi on vous en parle. Les États-Unis sont très soucieux des tentatives de déstabilisation en provenance de l’étranger, a fortiori en période de campagne électorale. La Russie et la Chine sont les «usual suspects», non sans raison, au vu des tentatives russes de peser sur les campagnes présidentielles et des fréquentes incursions chinoises. Mais le sujet dépasse de loin les États-Unis: la crise du coronavirus fait peser un risque réel sur les infrastructures informatiques de tous les pays touchées, très sollicitées et essentielles pour organiser la réponse sanitaire.

link

A lire sur Vox

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi