| | news

Le défi d'un dernier mois d'école sans note ni évaluation

Image d'illustration. Classe d'un collège de Morges. | KEYSTONE/Laurent Gillieron

Cet article est extrait de notre newsletter quotidienne «Le Point Coronavirus: Sortir de la crise».

Marina*, prof d’anglais et de français dans un collège vaudois qui compte près de 900 élèves de 12 à 17 ans, est de retour en classe. Et malgré les craintes exprimées par certains parents et collègues à la veille de cette rentrée pas comme les autres, tout se déroule «extrêmement bien», raconte-t-elle soulagée. «Tout le monde joue le jeu. Les élèves respectent très bien les mesures sanitaires: se laver les mains en arrivant dans un nouvel endroit, ne pas traîner aux abords de l’école avant et à la sortie des cours, rester en classe durant les récréations.»

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi