| | radar

Le crédit social pour gérer l’épidémie de Covid-19 en Chine

Pixabay / Gordon Johnson

Le système de crédit social est principalement utilisé en Chine pour punir les personnes n’honorant par leurs dettes ou qui ne se plient pas aux condamnations des tribunaux. Mais avec l’épidémie de Covid-19, certains gouvernements locaux l'utilisent pour faire respecter les mesures de quarantaine et de distanciation sociale. La Fondation pour la recherche stratégique publie une analyse détaillée des rouages de ce mécanisme "complexe, expérimental et à plusieurs échelles".

Pourquoi c’est plus complexe qu’on ne pense. Le principal moyen de répression est l’inscription en liste noire (la notation est réservée à certaines villes pilotes). Il existe plusieurs listes noires, déclinées par agences d’État (tribunaux, sécurité alimentaire, etc.) et dont la gestion relève des autorités locales. Les initiatives des provinces et des municipalités en vue d’utiliser le crédit social dans la crise sanitaire ne sont pas sans susciter des critiques, de la part des universitaires et des autorités centrales, dans un contexte d’unification du système prévue en 2020.

link

A lire sur le site de la Fondation pour la recherche stratégique

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi