Réservé aux abonnés

«Le crack est un symptôme de la précarité dans nos villes»

Image d'illustration. | Shutterstock / edsonchagas

A Genève, le dossier est brûlant. Alors que la presse fait état d’une flambée du crack dans le canton, le préau de l’école de Pâquis-Centre restera fermé cet été, à cause du deal et de la consommation dans le quartier. Camille Robert, co-secrétaire générale du Groupement romand d’études des addictions (GREA), revient sur les dégâts causés par ce dérivé bon marché de la cocaïne et élabore quelques pistes pour y faire face.

Heidi.news — Que sait-on aujourd’hui de l’usage du crack à Genève?
Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter