| | news

Après Covid-19, la Confédération concède un coup de pouce aux infirmiers

Une infirmière place un bandage à une résidente de la maison de retraite de Herzogenmuehle à Zurich. | Keystone / Christian Beutler

Le Conseil des Etats a largement adopté le contre-projet indirect du Conseil national à l’initiative «Pour des soins infirmiers forts», ce mercredi 10 juin. La crise sanitaire actuelle a convaincu les sénateurs du rôle pilier des infirmières dans le système de santé, rapporte l’agence de presse ATS. La Chambre des cantons s’est ainsi prononcée en faveur d’un soutien de 369 millions de francs de la Confédération en faveur de la formation du personnel infirmier, ainsi que de l’extension du champ de compétence des professionnels.

Pourquoi c’est important. Ce contre-projet indirect fait suite à l’initiative populaire fédérale de l’Association suisse des infirmiers et des infirmières qui demande d’investir davantage dans la formation, d’améliorer les conditions de travail et de renforcer l’autonomie professionnelle des infirmières. Ces revendications interviennent alors que la branche peine à retenir les professionnels sur le terrain et que, d'ici 2030, la Suisse aura besoin de 65’000 soignants supplémentaires. Actuellement, le pays forme moins de la moitié du personnel infirmier dont il aurait besoin chaque année pour couvrir la demande, selon l’association faîtière.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi