| | News

Le Conseil fédéral devra mettre en œuvre des stratégies pour éviter un nouveau confinement

Le Conseil national siège provisoirement sur le site de Bernexpo pour la session extraordinaire. | Keystone / Alessandro della Valle

La session parlementaire extraordinaire, qui a débuté à Berne le 4 mai, ne sert pas qu’à valider les crédits octroyés par le Conseil fédéral. Elle permet également de faire la lumière sur de nombreuses zones d’ombres en matière de santé publique et d’anticiper une deuxième vague de l’épidémie. Le Parlement s’est penché ce 5 mai sur une des motions les plus longues de la session: la stratégie de crise et de lutte contre les maladies transmissibles.

Pourquoi c’est nécessaire. Les enjeux concernant la stratégie sanitaire de la Confédération face à l’épidémie de coronavirus sont à la fois urgents, conséquents et doivent s’inscrire dans le temps. Il faut non seulement tirer les leçons et analyser ce qui s’est passé depuis le début de l’épidémie en Suisse, mais aussi se préparer à une deuxième vague.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi