| | news

Un nouveau modèle pour soutenir financièrement les personnes placées en quarantaine

Image d'illustration. | Shutterstock / Stock-Asso

Depuis le 11 mai, les cantons pratiquent le «contact tracing» pour casser les chaînes de transmission du coronavirus. Les contacts de personnes positives sont placés en quarantaine grâce aux enquêtes d’entourage. La task force scientifique Covid-19 de la Confédération s’est penchée sur la stratégie de test, d'isolement, de traçage et de quarantaine (TITQ) et son impact financier. Face à une situation actuelle complexe, la proposition développée se veut simple et applicable très rapidement.

Pourquoi c’est essentiel. Pour que la stratégie d’endiguement strict de l’épidémie fonctionne, il faut que les personnes concernées bénéficient de soutiens financiers et de protection juridique. A l’heure où assurances-maladie, assurances-accident, cantons et particuliers sont mis à contribution, la task force propose que la Confédération prenne en charge la stratégie TITQ. Reste à savoir si ces recommandations seront suivies.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi