| | news

La Suisse repousse le sommet mondial sur la sécurité des patients pour cause de Covid-19

Le conseiller fédéral en charge de la santé Alain Berset, lors d'un discours au Global Summit for Patient Safety 2018, à Tokyo. | Keystone / Peter Klaunzer

Il devait se tenir à Montreux la semaine prochaine, du 27 au 28 février. La Suisse a décidé de repousser le 5e Sommet mondial sur la sécurité des patients à cause du nouveau coronavirus. «L'épidémie du covid-19 monopolise de nombreux experts et décideurs politiques. Une partie des spécialistes attendus à Montreux sont actuellement occupés à gérer la crise dans leur pays respectif», justifie l’OFSP dans son communiqué, en date du 19 février.

Pourquoi on vous en parle. Ce sommet annuel réunit des dirigeants du monde entier, des représentants de patients et des membres d’ONG, dont le directeur de l’OMS. La première édition a eu lieu en 2016 à Londres, à l’initiative des ministres de la Santé britannique et allemand. Réduction des accidents médicaux et des infections nosocomiales, formation des soignants, empowerment des patients sont quelques-uns des thèmes abordés à cette occasion.

Chaque édition – la dernière en date en Arabie saoudite – débouche sur une déclaration commune destinée à améliorer la sécurité des soins et réaffirmer la place des patient.

Calendes suisses. L’office fédéral assure qu’il s’agit d’un report et non d’une annulation. Grégoire Gogniat, porte-parole de l’OFSP:

«Pour l’instant on n’a pas d’information sur la date de reprogrammation: tout dépendra de l’évolution de l’épidémie.»

Le ministère assure également que ce report permettra aussi de tirer les enseignements «de la gestion de l'épidémie du covid-19 et de l'efficacité des mesures prises dans les différents pays».

Chaque jour, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi