| | News

La Suisse expérimente à son tour les chiens renifleurs de Covid-19

Un officier de sécurité des Nations unis et son chien renifleur, au siège des Nations unies de Genève, avant une intervention du secrétaire général Ban Ki-Moon le 11 mai 2011. | Keystone / Martial Trezzini

Bientôt les premiers chiens renifleurs de Covid-19 en Suisse? Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont décidé de lancer une étude pour évaluer l’intérêt du dépistage canin de Covid-19, en collaboration avec les services de sécurité de l’ONU et l’armée suisse. A partir de fin mars, six chiens seront formés à détecter Sars-CoV-2 dans la sueur, à grand renfort de truffe humide. Si les résultats s’avèrent à la hauteur, ils pourraient constituer les premières recrues de brigades canines de dépistage.

Pourquoi on vous en parle. Nombreuses sont les expériences dans le monde sur les chiens renifleurs pour dépister Covid-19, de l’Allemagne à l’Australie en passant par la Finlande et les Émirats arabes unis. Le magazine américain The Atlantic s’est d’ailleurs amusé à compiler le portrait de ces auxiliaires de santé canins. Si l’efficacité reste encore à démontrer rigoureusement, elle suscite un intérêt grandissant et pourrait, selon les chercheurs genevois, faciliter le dépistage auprès des enfants et des personnes âgées.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi