| | radar

La pandémie fait exploser la pollution plastique

La consommation de plastique est prévue augmenter de plus de 5% cette année sous l’effet de la pandémie./Keystone/ Giuseppe Lami

Si l’impact sur l’environnement de la pandémie a commencé par la fin du smog et le retour d’animaux sauvages dans les grandes villes, c’est désormais l’explosion du plastique qu’observe Wired. Outre les écrans en plexiglass, les gants et les masques, les bars se mettent à servir des boissons dans des gobelets en plastique, les supermarchés à emballer les fruits et le pain, les bureaux ajoutent des revêtements en plastique aux poignées de porte et aux boutons d'ascenseur. La pandémie aboutit à une surconsommation de plastique estimée à plus 5% cette année.

Pourquoi c’est débile. La prise de conscience de la pollution plastique, en particulier dans les océans, avait conduit les entreprises et les Etats à diminuer son usage. Si son utilisation dans la santé peut se comprendre, certains pays et entreprises en profitent aussi pour retarder les mesures d’interdiction des plastiques à usage unique ou des sacs. Une centaine de scientifiques ont publié une lettre ouverte insistant sur le fait que les contenants réutilisables sont sans danger s'ils sont bien lavés. 80% du plastique finit jeté ou incinéré.

link

Lire l’article de Wired UK

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi