| | Radar

A quel point la ménopause est-elle socialement construite?

Pixabay / silviarita

Cécile Charlap est enseignant-chercheur en sociologie à l’université de Toulouse. Dans son ouvrage La Fabrique de la ménopause, elle analyse la ménopause au prisme des rapports sociaux entre les sexes et des représentations sur les genres que cette catégorie mobilise, montrant au passage sa grande variabilité selon les cultures – le Japon, par exemple, ne possède même pas le concept. Elle s’en livre dans un long entretien au Journal du CNRS.

Pourquoi c’est une perspective forte. Comme toute catégorie médicale, la ménopause n’est pas un donné purement biologique. Le concept a émergé dans une période historique donnée: la France du début du XIXe siècle, et mobilise des représentations culturelles contingentes sur la médecine et le corps féminin. Le travail de la sociologue vise in fine à réintroduire une conception plus positive du vieillissement féminin.

link

A lire dans le Journal du CNRS

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi