| | News

On a cru à tort que la fièvre typhoïde était de l'histoire ancienne

Image d'illustration | Shutterstock / Jarun Ontakrai

La médecine a cru la fièvre typhoïde éradiquée au mitan du XXe siècle, grâce au développement de l’hygiène et de la vaccination. Mais la maladie est restée endémique en Asie du Sud-est et en Afrique subsaharienne. Elle commence à ressurgir épisodiquement dans les pays riches. Pour deux historiens d’Oxford, qui s’en ouvrent sur le site The Conversation, ce retour de bâton aurait pu être évité si les pays occidentaux avaient pris la mesure du problème, au lieu d’arrêter les campagnes de prévention à leurs frontières.

Pourquoi on vous en parle. On observe depuis les années 80 l’apparition de fièvres typhoïdes multirésistantes, en particulier en Asie et en Afrique. La famille de bactéries responsable (Salmonella typhi H58) continue de s’adapter à la pharmacopée en usage en développant de nouvelles résistances sans perdre les anciennes, ce qui la rend de plus en plus difficile à traiter. D’où la nécessité impérieuse d’un renforcement des mesures préventives dans les pays concernés.

link

À lire sur The Conversation

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi