| | news

L’OCDE redoute que la crise économique s’ajoute à la crise épidémique

L'OCDE prévoit une croissance économique nulle en Italie pour 2020. | Keystone

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a ouvert le bal des révisions de prévisions de croissance économique à la baisse à cause de la crise épidémique Covid-19. Dans son scénario de base, élaborée en début de semaine dernière, l’organisation diminue de 0,5% ses prévisions pour la croissance mondiale en 2020 (2,4%). Mais elle envisage aussi un scénario plus sombre qui verrait l’épidémie s’étendre et se poursuivre. Cela aboutirait à une division par deux de la croissance mondiale en 2020 (1,5%).

Pourquoi c’est important. La plupart des économistes ont le plus grand mal à estimer les dégâts liés au choc du coronavirus parce qu’il impacte autant l’offre, en particulier à cause de l’interruption de plus d’un mois d’une bonne partie de la production chinoise, que la demande à cause des mesures de confinement.

L’OCDE est la première organisation économique officielle à avancer des chiffres sur l’impact économique de la crise épidémique. Et elle appelle à des mesures fortes et immédiates des gouvernements afin d’éviter qu’une crise financière et économique ne s’ajoute à la crise épidémique.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi