| | interview

«L’industrie pharma doit mettre ses brevets entre parenthèses pour faire face au coronavirus»

Directeur médical adjoint de Médecins sans frontières le Dr Tammam Aloudat co-dirige la campagne d’accès aux médicaments de l’ONG. | MSF

Le 18 mai, l’OMS ouvre son assemblée annuelle à Genève. Au cœur des débats: la question de l’accès global et équitable aux diagnostics et aux futurs traitements et vaccins contre Covid-19. Alors que l’industrie pharmaceutique poursuit un effort de recherche et de développement sans précédent , la question de l’accès à ces technologies reste floue. Qui aura droit à quoi? Avec quelle priorité? Et à quel prix? Face à l’urgence, Médecins sans Frontières (MSF) appelle à une trêve sur les brevets et les profits de l’industrie pharmaceutique et médicale. Les explications de Tammam Aloudat, directeur adjoint de la campagne Access de MSF.

Heidi.news — Après quelques tentatives de profiter de la crise, l’industrie pharmaceutique semble s’être ralliée à l’idée de servir au mieux l’intérêt général face à la pandémie. N’est-ce pas suffisant?

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi