| | enquête

Les anticorps dans le plasma de patients guéris à l'origine d'un vaste essai anti-Covid-19

Les anticorps des patients guéris pourraient être collectés dans leur sang fin de servir de base de traitement. /Takeda/CDC

Les onze plus grandes sociétés de plasma sanguin se sont associées au sein de la CoVIg-19 Plasma Alliance pour développer à partir du sang collecté auprès de patients guéris une immunoglobuline hyperimmune potentiellement capable de traiter les personnes gravement atteintes par Covid-19. Ces entreprises viennent de produire les doses nécessaires pour un vaste essai clinique qui doit commencer prochainement et déboucher sur une thérapie à mi-chemin entre vaccin et traitement.

Pourquoi c’est intéressant. Les personnes qui se sont remises de Covid-19 ont développé des défenses naturelles: des anticorps qui se concentrent dans le plasma sanguin. Ce dernier peut être collecté pour deux préparations: le plasma convalescent, qui contient ces anticorps, et l'immunoglobuline hyperimmune qui en est une forme plus concentrée. Ces préparations ont été utilisées avec succès pour traiter d'autres virus respiratoires. Elles pourraient compléter le maigre arsenal thérapeutique contre Covid-19.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi